Une journée de teinture avec le bleu de pastel


Devenez pour une journée un teinturier du bleu

Les propriétés tinctoriales des feuilles de pastel (Isatis tinctoria) sont connues depuis l'antiquité. Le pastel, cultivé principalement dans un triangle compris entre Toulouse, Albi et Carcassonne appelé "Le Triangle Bleu" ou "pays de cocagne" donnait un bleu exceptionnel en teinture comme en peinture et connut son âge d'or au haut moyen-âge avant d’être supplanté par l’indigo. L'art du maître pastellier consistait alors à utiliser le pigment extrait des cocagnes pour préparer sa cuve. C’était long et compliqué, mais la récompense était au bout lorsque le tissu sortait du bain encore jaune-vert et devenait bleu comme par magie au contact de l'air. On obtenait avec le pastel toutes les nuances de bleu du plus clair au plus foncé, il ne déteignait pas et conservait ses couleurs dans le temps... Le Pastel conserve aujourd'hui toutes ces qualités.


Teindre avec le bleu de pastel aujourd’hui reste toujours une opération délicate et mystérieuse. Parce qu'il véhicule du mystère, le bleu de pastel n'est pas une teinture ordinaire... "il ne se fait pas en machine à laver" comme dit Denise Lambert du Bleu de Lectoure, notre partenaire « teinture » pour ces journées un peu particulières. Le pastel se découvre, s'apprend, se mérite. Il est naturel, vivant, noble. Couleur mariale, royale, le bleu de pastel résulte d'une alchimie entre la plante, l'eau et l'air !


Les journées de teinture proposées par APHY-Création Annette Hardouin ne vous apprendront pas à fabriquer la teinture, mais à teindre avec le bleu de pastel et feront de vous, pour un jour, un teinturier du bleu !


La journée commence par un moment où Denise raconte l'Histoire et les histoires de bleu en France et en Europe. Elle explique que le bleu demande de l’humilité et que l'on reste tributaire d'un certain nombre de phénomènes... météorologiques par exemple. Elle précise qu'il y a des règles à respecter pour réussir de belles teintures et aussi que l'on peut rater !


Vient ensuite le moment fort attendu où l'on va se diriger vers les cuves préparées le matin même par Denise et Annette. Non non... on ne met pas le tissu comme ça dans la teinture ! Il faut d'abord choisir les pièces à teindre et les faire tremper pour "ouvrir les fibres". Après seulement on pourra se transformer en "magicien(ne)".


Teindre avec le bleu de pastel relève de la magie !


On n'imagine pas, tant qu'on ne l'a pas vu, que le tissu blanc immergé lentement dans cette eau sombre, mousseuse et bleue-verdâtre, va ressortir jaune-vert et bleuir au contact de l'air ! C'est là un instant magique renouvelé à chaque plongée. Que l'on soit acteur ou spectateur, on ne s'habitue pas, on est chaque fois surpris et fasciné.


Les stagiaires s'y laissent prendre, à chaque fois. Impossible de les arrêter, pas même pour la pause café... Sanglés dans leurs tabliers bleus, et avec les conseils avisés de Denise et Annette, ils teignent sans se lasser, essaient plusieurs techniques, partagent leurs impressions, expriment leur étonnement, savourent leurs réussites. Avec leurs mots, ils témoignent entre éblouissement, surprise, excitation, rencontre coup de foudre mais aussi apaisement, caresse, bien-être, authenticité et partage.


A qui s’adressent ces journées ?


Exclusivement aux particuliers qui désirent découvrir la teinture en plongée et différentes techniques visant à obtenir des effets.


Vidéos

Préparation de la cuve

  • Voir d'autres vidéos sur notre chaîne Youtube
  • Et ici pour le tournage par FR3 Midi-Pyrénées : 

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=cafe_HD_1900_toulouse_jtregional_070812_623_07082012194541_F3


Le reportage démarre après 16mm15s du début du journal.