Vous êtes un professionnel

Inscrits au répertoire des métiers, artisans, auto-entrepreneur ou intermittents du spectacle,  vous êtes concernés...

Principe et bénéficiaires artisans ou auto-entrepreneurs

Les travailleurs indépendants inscrits au répertoire des métiers bénéficient personnellement du droit à la formation professionnelle, ainsi que leur conjoint (collaborateur ou associé) et leurs auxiliaires familiaux non salariés.

 

Toutes les entreprises inscrites au répertoire des métiers, quel que soit leur statut juridique, et même en cas de double immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS), peuvent bénéficier d’un financement partiel ou total de leur formation.

 

Qui finance ?

Un fonds unique d’assurance formation des chefs d’entreprises inscrits au répertoire des métiers : FAFCEA a été créé au 1er janvier 2008.

 

Où s'adresser ?

Les artisans peuvent s’adresser soit au FAFCEA, soit au service formation de la Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat (CRMA), dont ils dépendent.

 

Les démarches

Vous choisissez la formation dont vous avez besoin.

Avant le début de votre formation, vous remplissez une demande d’agrément et adressez votre dossier au FAFCEA. La demande peut être réalisée en ligne sur le site du FAFCEA.

Votre demande est examinée par le FAFCEA qui, sous réserve de sa recevabilité, prendra en charge financièrement tout ou partie de votre formation.

Après votre formation, le FAFCEA rembourse tout ou partie du coût financier sur la présentation de justificatifs. Voir les nouvelles prises en charge des frais de déplacement, hébergement et restauration.

 

Artisans et auto-entrepreneurs inscrits au répertoire des métiers, pour aller plus loin...

Le FAFCEA, Fonds d'Assurance Formation des Chefs d'Entreprise Artisanale, est l'organisme en charge du financement de votre formation.

Contacter le FAFCEA, demander une prise en charge, ... Site internet du FAFCEA

 

Pour contacter votre Chambre régionale des métiers

 


Un autre professionnel...

Vous pouvez également bénéficier d'une prise en charge si vous relevez d'un autre régime comme par exemple les intermittants du spectacle avec l'AFDAS.

Renseignez-vous auprès de l'organisme dont vous relevez.