Le pastel rend heureux ! (même les gens qui n'aiment pas le bleu)

Récit d'une journée peu ordinaire de teinture avec le bleu de pastel au château de Loubens-Lauragais

Les stagiaires
De gauche à droite : Elisabeth, Eve, Marie, Caroline, Marie, Denise, Annette et Evelyne. Au second plan : Damien (Château de Loubens le 22 juin 2011)

Le pastel (isatis tinctoria), cultivé principalement dans un triangle compris entre Toulouse, Albi et Carcassonne appelé "Le Triangle Bleu" ou "pays de cocagne" connaît son âge d'or au haut moyen-âge. Les maîtres pasteliers amassèrent alors des fortunes considérables avec le commerce des "cocagnes". Le pastel a rendu riche et heureuse toute une région... avant l'arrivée de l'indigo au 17° siècle.

 

Il rend heureux aujourd'hui Eve, Caroline, Damien, Marie, Elisabeth et les autres. Car, pour une journée, ils seront "les teinturiers du bleu", grâce aux efforts déployés depuis des années par Henri et Denise Lambert du Bleu de Lectoure non seulement pour redonner vie au bleu de pastel mais aussi pour créer une filière économique autour de toutes les possibilités que possède cette plante.

Création Annette Hardouin, styliste et partenaire du Bleu de Lectoure est la complice et organisatrice de ces "folles journées" de teinture.

 

Pourquoi le pastel rend-il heureux ? Parce qu'il remet sur le devant de la scène une culture ancestrale qui fait partie de notre patrimoine local, donc de notre culture.

Parce qu'il raconte des histoires de volets et charettes bleus, de peurs bleues, de pays de cocagne, de boules de cocagne si précieuses que, pour les faire sécher, on les suspendait en haut de mats savonnés dits "mats de cocagne".

Parce qu'il véhicule du mystère, le bleu de pastel n'est pas une teinture ordinaire... "il ne se fait pas en machine à laver" comme dit Denise ! Le pastel se découvre, s'apprend, se mérite. Il est naturel, vivant, noble. Couleur mariale, royale, le bleu de pastel résulte d'une alchimie entre la plante, l'eau et l'air !

 

C'est tout cela que Eve, Caroline, Damien, Marie, Elisabeth et les autres sont venus découvrir au cours de cette journée.

Ils sont venus, bien chargés, avec tout un tas de choses à teindre : foulards, petit linge de table,lingerie ancienne, dentelles, soieries, cotonnades, petites robes, lampions (!) et des idées plein la tête.

 

La journée commence par un moment où Denise raconte l'Histoire et les histoires de bleu en France et en Europe. Elle explique que devant le bleu il faut rester humble, parce que, même aujourd'hui, on ne maîtrise pas encore complètement le processus de façon scientifique et que l'on reste tributaire d'un certain nombre de phénomènes... météorologiques par exemple.

Elle précise qu'il y a des règles à respecter pour réussir de belles teintures et aussi que l'on peut rater !

Vient ensuite le moment fort attendu où l'on va se diriger vers les cuves préparées le matin même par Denise et Annette.

Non non... on ne met pas le tissu comme ça dans la teinture ! Il faut d'abord choisir les pièces à teindre et les faire tremper pour "ouvrir les fibres". Après seulement on pourra se tranformer en "magicien(ne)".

Parce que teindre avec le bleu de pastel relève de la magie !

On n'imagine pas, tant qu'on ne l'a pas vu, que le tissu blanc immergé lentement dans cette eau sombre, mousseuse et bleue-verdâtre, va ressortir jaune-vert et bleuir au contact de l'air ! C'est là un instant magique renouvellé à chaque plongée. Que l'on soit acteur ou spectateur, on ne s'habitue pas, on est chaque fois surpris et fasciné.

 

Nos stagiaires s'y sont d'ailleurs laissés prendre. Impossible de les arrêter, pas même pour la pause café... Sanglés dans leurs tabliers bleus, et avec les conseils avisés de Denise et Annette, ils ont teint sans se lasser, essayé plusieurs techniques, partagé leurs impressions, exprimé leur étonnement, savouré leurs réussites.

 

Avec leurs mots, ils témoignent entre éblouissement, surprise, excitation, rencontre coup de foudre mais aussi apaisement, caresse, bien-être, authenticité et partage. Comme le dira Caroline : "je suis étonnée mais pas étonnée de l'être". Pour Damien :"le pastel c'est une rencontre, un cheminement" et pour Denise : "un bleu qui ne laisse personne indifférent... on ne s'en lasse jamais, c'est une quête".

 

Au final une belle journée bleue sous le signe de la créativité, du partage et de la convivialité. Nos stagiaires sont repartis HEUREUX !

 

P.S Il reste de la place sur les autres stages de l'été : consultez le calendrier !

Merci au château de Loubens pour leur très chaleureux accueil !


Quelques images des deux jours de teinture au Château de Loubens

Télécharger
Plaquette stage de teinture Eté 2011
ateliers-stages_2011_ journée teinture.p
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    MORIN Marie (lundi, 27 juin 2011 14:43)

    STAGE du 22.06.2011 :Mémorable tant il y avait de gentillesse et de bleu. Je reviens l' an prochain.

  • #2

    Geneviève Lambert (lundi, 04 juillet 2011 16:35)

    Merci pour ce beau reportage sur le bleu pastel, cela me donnerait bien envie de faire l’atelier, je vois que tu es toujours aussi créative !! Bravo !

  • #3

    Cammarata Pages Eve (jeudi, 07 juillet 2011)

    Celle qui "n'aimait pas le bleu" a définitivement changé d'opinion.....
    Une journée pleine de couleur,de magie ,de beauté et tout celà avec des animatrices passionnées et formidables.
    Je reviendrai sûrement l'an prochain avec des idées plein la tête ,je sais que Denise sera ravie...
    Eve